top of page

BIOGRAPHY

Guitariste attaché à la boiserie frottée du manche acoustique autant qu'aux sons réverbérés et ondulatoires du manche électrique, Leonida Fava mélange les genres et joue avec les répertoires du jazz, du classique et du rock. Progressivement, il s'oriente vers une fusion de ces genres et réalise des pièces où improvisation et composition se succèdent sans ordre précis, tout en décloisonnant musique improvisée et musique composée. Ses créations sont le fruit d'un parti pris : une manipulation musicale où l’interprétation libre s’articule à la recherche de jeux et de sons inspirés par d'autres esthétiques. La greffe donne alors lieu à un véritable processus de recomposition.

 

The Villa Lobos Connec—tion est son dernier travail en solo. Les pièces pour guitare de Heitor Villa Lobos sont jouées de façon insolite : réarrangées et modifiées par endroits, elles deviennent la source d’inspiration de longues phases d’improvisation mêlées à des parties écrites par Leonida en écho à l’œuvre de Villa Lobos.

 

Leonida commence la pratique de la guitare à l’âge de 12 ans. Il étudie la guitare classique avec Piero Versura à Bologne. Il fréquente la classe de jazz du CNR de Faenza. Il rencontre ainsi Enrico Rava, Tristan Horsinger et Giancarlo Schiaffini. En 2003, il s’installe à Paris pour suivre les enseignements de Misha Fitzgerald Michel, Jean Gobinet et Alain Debiossat au sein de l’école ARPEJ. Tandis qu’il travaille l’écriture, l’arrangement et la composition, il monte plusieurs formations jazz avec lesquelles il se produit dans plusieurs jazz clubs parisiens et lors de festivals de jazz en France, Italie, Espagne et Hollande. 

 

Au panthéon de ses influences premières : Heitor Villa Lobos, Leo Brouwer, Charlie Parker, John Coltrane, Marc Ducret, Thelonious Monk, John Zorn, John Scofield, Jimmy Page, Jimi Hendrix, Frank Zappa. 

Guitarist comfortable both with the acoustic and the electric neck, Leonida Fava plays with the genres and repertoires of jazz, classic and rock music.  His research heads towards a fusion of these genres. In his pieces improvisation and composition succeed each other without a clear order, blurring the dichotomy between improvised and composed music. His creations are the result of a specific choice: a musical manipulation where free interpretation articulates with the search for plays and sounds inspired from other aesthetics. This graft then results in a real process of re-composition.  

The Villa Lobos Connec---tion is his last work in solo. The pieces for guitar by Heitor Villa Lobos are played in a unusual way: sometimes re-arranged, sometimes modified, they become the source of inspiration for long moments of improvisation that blend with parts written by Leonida as an answer to the music by Villa Lobos.  

Leonida starts practicing guitar at 12. He studies classical guitar with Piero Versura in Bologna. He attends the jazz class at the CNR of Faenza. He meets and follows the training of Enrico Rava, Tristan Horsinger and Giancarlo Schiaffini. In 2003 he moves to Paris to follow the teaching of Misha Fitzgerald Michel, Jean Gobinet and Alain Debiossat at the ARPEJ jazz school. While working on arrangement and composition, he creates several jazz formations with whom he performs in Parisian jazz clubs and in jazz festival in France, Italy, Spain and Holland. 

Among his main influences: Heitor Villa Lobos, Leo Brouwer, Charlie Parker, John Coltrane, Marc Ducret, Thelonious Monk, John Zorn, John Scofield, Jimmy Page, Jimi Hendrix, Frank Zappa.

bottom of page